Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

L'arrêt Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Je voudrais prendre un traitement de substitution

Vous êtes dépendant des opiacés et vous souhaitez commencer un traitement de substitution. C’est une décision qui vous permettra de ne plus ressentir l’angoisse du manque et de retrouver un équilibre de vie. Vous bénéficierez à cette occasion d’un suivi médical régulier. Toutefois cette décision nécessite de votre part un engagement dans la durée.

Une décision réfléchie

Tout d’abord, il est important de considérer que cette décision vous est personnelle et doit être réfléchie. C’est un acte qui va probablement vous engager sur plusieurs années. En effet, s’il est toujours possible d’arrêter un traitement de substitution au bout de quelques mois, une durée plus longue est généralement nécessaire avant d’être prêt à envisager un sevrage. C’est le temps d’une certaine reconstruction, le temps nécessaire à recouvrer un nouvel équilibre.

Chargement du lecteur ...

Substitution à l'héroïne de quoi s'agit-il ?


De nombreux bénéfices

Stopper une consommation illicite d’opiacés et s’engager dans un traitement de substitution comporte de nombreux bénéfices. Vous vous libérez de l’angoisse du manque et de la course au produit. Vous sortez ainsi de la marginalité et des risques sociaux et sanitaires qui y sont associés. Vous bénéficiez d’un accompagnement médical sur la durée. C’est l’occasion de pouvoir se soigner et éventuellement d’être accompagné psychologiquement et socialement. En effet, les structures spécialisées dans le soin aux usagers de drogues proposent toujours un accompagnement au-delà des aspects médicaux. Il peut s’agir d’une prise en charge psychologique, éducative, de groupes de parole entre usagers ou d’atelier à visée thérapeutique (relaxation, activités physiques ou d’expression…).

Un ajustement nécessaire en début de traitement

Durant la première phase du traitement, votre médecin va adapter progressivement la posologie de votre traitement en fonction de votre ressenti. L’objectif est de faire disparaître tous les signes de manque sans entraîner d’apathie. Il n’existe pas de dosage standard, la dose de stabilisation est très variable selon les personnes. Il est important que vous vous sentiez en confiance avec votre médecin afin d’évoquer l’ensemble de vos usages. En effet, si vous minimisez les quantités consommées ou passez sous silence certains produits, le traitement risque de ne pas vous convenir, de ne pas vous soulager. Si vous ressentez le besoin de consommer en parallèle de votre traitement, signalez-le, vous êtes probablement sous dosé.

Pour mieux connaître les modalités de prescription du médicament, vous pouvez consulter l’article ‘la substitution’.

Démarrer un traitement de substitution est une décision importante qui va vous permettre de retrouver une stabilité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important que vous abordiez cette étape de manière active. Pendant tout le temps du traitement, évoquez avec votre médecin prescripteur vos difficultés et exprimez ce que vous souhaitez. Votre médecin n’est pas là pour vous juger mais pour trouver le traitement qui vous convient et cela ne peut pas se faire sans votre participation.

Retour