Rechercher sur le site :
Vous êtes ici : Accueil > S’informer > Dossiers thématiques > Le cannabis > Les conséquences du cannabis sur le comportement

Vos questions nos réponses
Drogues Info Service 0800231313, Ecoute Alcool 0811913030, Ecoute Cannabis 0811912020

Zoom - Zoom + Imprimer Envoyer par mail Enregistrer au format PDF

Les conséquences du cannabis sur le comportement





Les effets du cannabis perturbent le fonctionnement physique et psychique de l’usager. En cela le cannabis est propice à l’apparition de comportements qui peuvent être inadaptés pour l’usager, pour ses relations sociales et pour autrui en général…

Quelles sont les incidences du cannabis sur le sommeil ?

La prise de cannabis, passées les phases de bien-être euphorique, d’excitation et de sensation de planer, laisse place à une phase de somnolence assez prononcée. Elle facilite ainsi l’endormissement, et malgré la relative méconnaissance des effets du cannabis sur le sommeil, on s’accorde à penser qu’il favorise surtout le sommeil lent profond et réduit le sommeil paradoxal. Dans le même ordre d’idée, il ferait obstacle au souvenir des rêves. Ainsi, à l’arrêt de la consommation, nombreux sont les anciens usagers qui se plaignent de difficultés d’endormissement, de réveils noctures, voire d’insomnie. Selon une étude récente, les fumeurs, lorsqu’ils arrêtent, ont une durée de sommeil plus courte, moins de sommeil lent profond et un sommeil moins efficace.

En savoir plus :

Est-il vrai que le cannabis rend agressif ?

Le plus souvent, le cannabis a un effet euphorisant et relaxant. Cependant, il arrive que l’on se sente mal après en avoir consommé, surtout si ça n’allait pas déjà avant. Si l’on ajoute l’effet désinhibiteur de la drogue, cela peut déboucher sur de l’agressivité. De même, chez des usagers habitués, surtout ceux qui utilisent le cannabis pour se détendre, l’abstinence, surtout si elle est subie, peut rendre irritable et nerveux. Cependant, presque toutes les études faites sur les humains et les animaux montrent que le cannabis diminue l’agressivité plutôt qu’il ne l’accroît. On peut donc en conclure qu’il ne rend pas agressif, mais peut faciliter un passage à l’acte violent chez les personnes qui ont déjà cette tendance.

Quelle est l’influence du cannabis sur l’appétit et l’alimentation ?

Il ne fait aucun doute que la consommation de cannabis stimule l’appétit et le plaisir pris à manger, notamment des aliments sucrés. Certains usagers font état de véritables « fringales » suite à la consommation, lors desquelles ils dévorent de grandes quantités. D’autres, au contraire, évoquent un effet coupe-faim. Des études sur des sujets en bonne santé confirment un effet stimulant sur l’appétit accompagné d’une augmentation de la consommation d’aliments et du poids corporel. L’explication serait que le THC, en se fixant notamment sur les récepteurs cannabinoïdes de l’hypothalamus, modifie les sensations de faim de soif contrôlées par cette partie du cerveau. Il s’agit d’ailleurs d’une des principales indications des médicaments à base de cannabis : redonner faim, notamment aux patients atteints de cancer ou malades du Sida.

Le cannabis influence-t-il la motivation ?

Les effets du cannabis, notamment la sensation de « planer » souvent décrite par les usagers, limitent la capacité et l’intérêt à réaliser des tâches d’apprentissage ou des tâches qui demandent une certaine concentration (scolaires, professionnelles, etc.). Aussi, sous l’effet d’une consommation trop régulière de cannabis, les projets de toutes sortes peuvent apparaître plus difficiles et moins motivants. En cela, l’usage régulier de cannabis peut conduire à une réelle réduction d’un certain nombre d’activités et d’initiatives pourtant nécessaires à la vie personnelle et à l’intégration sociale.

Est-il dangereux de conduire sous l’effet du cannabis ?

Oui. Les effets du cannabis sont incompatibles avec la conduite car ils modifient les perceptions, y compris la perception des risques, et affectent l’appréciation des distances et les réflexes. En réduisant la capacité du conducteur à traiter l’ensemble des informations nécessaires à la maîtrise de son véhicule, les effets du cannabis peuvent entraîner des comportements inadaptés et donc dangereux. La conclusion est évidente : il est de la responsabilité de chacun de s’abstenir de conduire après avoir fumé du cannabis. Pour ces raisons la Loi n°2003-495 du 12 juin 2003 interdit de conduire après avoir consommé du cannabis ou tout autre stupéfiant.

Chapitre suivant : Les conséquences du cannabis sur le cerveau

Chapitre précédent : Les conséquences du cannabis sur la santé

Suivez-nous :



Dernière mise à jour le 11 décembre 2012.
 

Dico des drogues

Rechercher une drogue :

En savoir plus

 
 

A la une

 ABC  DEF  GHI  JKL
 MNO  PQRS  TUV  WXYZ
 
 

Ressources

Le cannabis ? Comprendre  (...)

En une série de doubles pages illustrées et (...)


Kusa

Le Manga Kusa est une bande dessinée qui peut (...)


Cannabis : le dossier

Qui n’a pas entendu répéter cette (...)


 
Qui sommes nous ? | Informations légales | Lexique | Plan du site | Nous contacter | Identification | Inscription | Charte du site | Flux RSS RSS
6