Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

PDF Imprimer EnvoiMail

Hépatites : se faire dépister pour se protéger

Par Drogues info service Voir les commentaires

A l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite du 28 juillet, Drogues info service attire l’attention des usagers de drogues sur l’importance du dépistage.

Faire un dépistage et se protéger

Les usagers de drogues sont particulièrement exposés au risque d’être contaminés par le Virus de l’Hépatite C (VHC). En France, 44% des usagers de drogues sont touchés par le VHC et ce taux s’élève à 65% chez les personnes qui consomment de la drogue par injection (1).

Les usages de drogues par injection ou par sniff peuvent être des portes d’entrée des virus de l’hépatite B ou C. Tout partage de matériel (« coton », seringue, paille, cuiller…) souillé par du sang est une prise de risque importante.

L’existence de traitements efficaces et la gratuité des dépistages doivent inciter chaque personne ayant un usage de drogue par injection ou sniff à se faire dépister. Connaître son statut sérologique permet d’entamer des démarches pour se soigner et encourage à prendre de plus grandes précautions au moment de l’usage.

Les Centres Gratuits d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des virus (CEGIDD) permettent un dépistage anonyme et gratuit. Une simple prise de sang suffit, pas besoin d’être à jeun.  Il est possible de trouver le CEGIDD le plus proche en appelant Hépatites Info Service au 0 800 845 800 (tous les jours de 8h à 23h, appel gratuit).

Les consultations médicales des Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa) et les services hospitaliers d’addictologie proposent également desépistages.

Enfin, les Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques liés à l’usage de drogue (Caarud) fournissent du matériel stérile et peuvent orienter les personnes qui souhaitent effectuer un dépistage.

La rubrique adresses utiles de ce site permet de trouver le Csapa, le Caarud ou le service hospitalier d’addictologie le plus proche de chez soi. 

Source :

(1) Synthèse des données de surveillance du dépistage et du diagnostic des hépatites B et C (Santé publique France)

Réagir