Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Comment protéger la fratrie?

Par nilufar

J'écris quelques lignes ici car j'ai du mal à trouver un relais auprès des structures qui prennent en charge ma fille, accro à l'héroïne depuis plusieurs mois et sous traitement substitutif (mais avec des rechutes...). Je comprends que les équipes se concentrent sur le consommateur et lui seul mais je trouve qu'on nous laisse bien seul avec le quotidien et les autres membres de la famille qui doivent composer avec quelqu'un qui consomme dans sa chambre, et laisse tout son matériel de shoot visible. C'est super violent, je conçois que ce soit plus sûr que d'interdire et prendre le risque que ma fille fasse ça ailleurs dans la rue ou je ne sais où, mais quid des petits-frères?
J'élève seule mes enfants depuis la mort de mon mari il y a plusieurs années; ma fille fait une dépression sévère depuis. Ses petits-frères, jumeaux, s'en sortent mieux mais composent depuis bientôt deux ans avec une grande soeur descolarisée, dépressive et maintenant toxicomane. Je trouve ça épouvantable de leur faire subir cela. Ils gardent le cap; ils sont solides au final, mais je ne vois pas cette situation perdurer: c'est insupportable.
Demain, je vais rappeler les assistances sociales du CSAPPA et du CMP où elle est suivie pour avoir prendre leur avis.
Je suis preneuse de conseils, ou de retours d'expériences.

Fil suivant

3 réponses


Sarah277 - 17/10/2017 à 16h43

Bonjour

J ai beaucoup de peine en vous lisant cela doit être très dur pour vous j ai moi même un enfant et je ne sais pas ce que je ferais si il prenais ce chemin ... son père est un consommateur de cocain nous sommes séparés maintenant mais cet drogue quel désastre ! De mon côté j explique à mon fils qui est pourtant petit qu il ne faut jamais jamais commencer et que la drogue est mauvaise pour notre corps et surtout elle ne nous apporte rien j espère lui mettre les base solide pour que jamais il ne touche à cela je vous souhaite de vous en sortir et que votre famille se porte au mieux courage!

Moderateur - 15/01/2018 à 10h34

Bonjour Nilufar,

Votre prise de contact avec le CSAPA et le CMP a-t-elle débouché sur quelque chose ?

Normalement les CSAPA reçoivent et soutiennent aussi les proches. Avez-vous eu de l'aide ?

Où en est la situation aujourd'hui ?

Cordialement,

le modérateur.

Moderateur - 15/01/2018 à 11h07

Bonjour Sarah277,

Si je puis me permettre un conseil éducatif c'est surtout, pour votre fils, de l'éduquer à avoir le souci d'être en bonne santé et à savoir mobiliser des ressources pour l'être. Par exemple savoir et pouvoir en parler aux bonnes personnes si l'on a un problème ou des questions. Ou encore bien prendre conscience qu'il est le premier acteur de sa santé et que ce que ce qu'il fait ou ne fait pas y contribue ou au contraire la dessert.

Votre fils est petit et il vous écoute. Lorsqu'il va grandir et arriver à l'adolescence il sera plus en opposition avec vous et à un âge d'expériences. Si vous ne mettez l'accent uniquement sur ce qu'il ne faut pas faire cela peut au contraire le tenter. D'autant plus que son père a lui-même suivi cette voie.

La formule magique pour empêcher un ado de faire des bêtises n'existe pas mais il y a des compétences à "cultiver" chez lui : lui apprendre à résoudre les problèmes qui se posent à lui, lui apprendre à prendre des décisions, lui apprendre à avoir une pensée critique, à savoir parler en cas de problème, à gérer son stress et ses émotions.

Enfin, essayez d'être à son écoute et de développer son empathie.

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour