Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

Addict à la codéine sevrage

Par Rach78520

Je suis addict à la codéine depuis 7 ans j'aimerais m'en sortir je prend jusqu'à 5 à 6 boîte par jour j'ai décidé d'arrêter mon sevrage à commencé depuis hier j'en suis à mon deuxième jour j'ai arrêté brutalement mais je vous raconte pas les effets secondaires d'un arrêt brutal je me bat contre moi même et je me dis je peux le faire je peux y arriver c'est très dur les effets secondaires sont très dur à supporter

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Codeine06 - 17/07/2017 à 18h41

Bienvenue au club arrêt depuis jeudi très dur physiquement et psychologiquement mais on va y arriver

Carole59149 - 18/07/2017 à 08h49

Bonjour Rach,
Honnêtement j'ai essayé de faire comme toi un sevrage d'un coup mais c'est très dur et j'ai vite renoncé. Cependant, je n'avais pas renoncer à l'idée que je pouvais arrêter. Du coup j'ai commencé à réduire les doses petit à petit, je prenais 3 btes par jours. Du coup j'ai commencé par le dire que je passerai à deux et à heures fixes. Donc pendant un mois j'ai fait ça et ensuite j'ai continué à réduire. Cela fait 3 mois et je suis à une boite par jours. Bien sûr au début cela n'est pas sans conséquences outre le manque et la tête qui tambourine, les intestins qui font des leurs, Tu as le morale dans les chaussettes. Mais dis toi que c'est un mal pour un bien. À la fin du mois je vais essayé de passée à 8 comprimés par jours. Qui est la dose maximale autorisée et j'avoue que cela sera le cap de la normalité ! happy
Alors fait ton sevrage comme il te paraît le mieux mais moi je n'ai pas était aussi courageuse et j'ai trouvé cette alternative plus douce.
Surtout ne baisse pas les bras et continu. Tu es sur la bonne voie.

Emygalaxie - 19/07/2017 à 23h35

Moi j'ai consommé de la codéine depuis 13 ans plus ou moins cela fait maintenant deux semaines que je me bat tant bien que mal contre cette addiction , d'abord j'ai fait le choix de ne plus mentir à mon conjoint puis j'ai était voir mon médecin traitant qui m'a aidé il a était super compréhensif on réduit les doses progressivement de 30 cachets j'en suis qu'à quatre c'est difficile les premiers temps (sueurs,vomit , maux de ventre et j'en passe) mais avec l'aide professionnelle j'ai réussis un peu près , puis j'ai fais la démarche d'aller voir ma pharmacienne qui avait remarquée mon manèges mais qui n'osé pas me le dire , elle m'a proposé des solutions et m'a dit que si j'avais envie juste de parlée elle était là. Alors je te propose aussi si jamais tu ne va pas bien de t'orienter vers des professionnels et des gens de t'on entourage les gens sont plus compréhensifs qu'on le penses bon courage

Moderateur - 21/07/2017 à 14h38

Bonjour Rach, Carole, Emygalaxie...

Rach, comme le dit Carole, faites votre sevrage comme il vous paraît le mieux et j'espère que vous avez tenu le coup jusqu'à présent.

La méthode de diminuer progressivement ses dosages est aussi une bonne méthode, plus longue mais moins douloureuse. Merci Carole et Emygalaxie pour vos témoignages à ce sujet !

Carole, vous ne dites pas si vous vous faites aider dans votre diminution ou si vous faites cela en solo. Si je peux vous donner un conseil c'est, à l'approche de la "fin", d'y aller plus progressivement encore dans la diminution. En effet, imaginons que vous fassiez une diminution par paliers de 10mg. -10 mg lorsque vous prenez 300 mg cela fait à peu près -3,33% alors que -10 mg lorsque vous prenez 100 mg cela fait déjà -10% d'un coup et si vous êtes à 20 mg cela ferait -50%. N'hésitez donc pas, vers la fin, à diminuer la hauteur des marches pour éviter de vous casser la figure. Sinon bravo pour votre progression, ainsi qu'Emygalaxie !

Rach, l'exemple d'Emygalaxie souligne aussi que vous pouvez vous faire aider si cela est trop dur pour vous. Votre médecin généraliste ou une consultations spécialisée dans un Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa) peuvent vous accompagner et atténuer la dureté de ce que vous vivez. Pour trouver le Csapa le plus proche de chez vous appelez notre ligne d'écoute ou utilisez notre rubrique "Adresses utiles" : http://www.drogues-info-service.fr/Adresses-utiles

Bon courage, donnez de vos nouvelles !

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour