Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

... Aucune idée quoi faire...

Par Pu.Capable

Bonjour, Je vous écrit parce que je suis vraiment perturbée. J'ai arrêtée de consommer du ''speed'' et de ''L'exctasy'' dernièrement. Il y a exactement 3 semaine et 2 jours. Cela fesait plus de 4 ans que j'en prenait.
J'ai arrêter parce que j'était rendue completement folle.
J'ai vraiment l'intention d'arrêter pour de bon. Mais j'ai tout perdu. J'ai pu de motivation, j'ai pris comme 25-30 lbs... j'ai laché mes amis de ''Drogue'' donc je n'ai plus personne. J,ai meme plus le gout de me lever le matin, et... serieusement, je suis entrain de me dire que gacher ma santé avec le speed, c'est quasiment mieux que vivre comme je vis la...
Quand j'en parle a mes parents.. je cherche de l'attention, mon medecin m'a meme dit que si j'voulais voir un psychologue, il fallais que j'ai des idées suicidaires ou sinon sa servais a rien.S'il vous plait, Aidez-Moi !!!!

Fil précédent Fil suivant

3 réponses


setion - 08/12/2009 à 16h09

apres avoir vu des psy et autres dr, depuis quelques tempsj me suis fais aider par un coach et je dois dire que ca aide c plus cool que le reste mais faut encore trouver dans ta ville.
moi jsuis a paris, tu peux m envoyer un message et si je peux t aider c est cool
a+
paul setion
setionpaul@gmail.com

nikko59 - 08/01/2010 à 15h21

Pour ma part, j'ai un ami qui s'est trouvé dans une situation proche. En voulant arrêter de prendre exctasy, amphet et LSD, il s'est, lui aussi, retrouvé seul (froid avec la famille, plus de contact avec ses anciens potes, les seules connaissances qu'il avait étaient consommatrices aussi).

Je le revois depuis peu, et il m'a expliqué son parcours dans les grandes lignes. Il a arrêté seul, dans son coin et a bien galéré. Quelques temps après il a pris contact avec un centre de soins spécialisé en toxicomanie. Là-bas il a rencontré un éducateur et une psychologue. Il dit que ça l'a beaucoup aidé, qu'il s'est senti enfin soutenu et qu'avec le temps il a pu voir les choses plus positivement. Depuis, il a repris contact avec ses anciens potes (dont moi) et envisage une formation professionnelle.

D'après ce qu'il a pu me dire, je ne comprend pas l'avis de ton médecin. Il me semble que les psychologues ont un rôle d'écoute et de soutien quelque soit la personne et quelque soit sa situation. Peut-être que ça vaudrait le coup que tu ailles dans un centre comme celui là (tu peux en trouver en cliquant sur "s'orienter" en haut à droite).

En tout cas, tu vois que t'es pas tout à fait seule.

Courage.

ihtram - 11/01/2010 à 23h01

Bjr

je ne suis pas consommatrice de drogues, et je ne m'y connais pas bcp.
({Je suis concernée à d'autres titres, d'abord en tant que mère, ensuite parce que j'ai été très proche d'une personne toxicomane, et aussi parce que j'ai souffert moi-même d'addictions}) Je veux juste réagir sur la réponse de ton médecin. Peut-être qu'elle est incomplète, ou des éléments m'échappent... En tout cas, il n'est certainement pas nécessaire d'avoir des idées suicidaires pour consulter un psychothérapeute!

L'aide qu'un psy peut apporter dépend de plusieurs facteurs. Un de ces facteurs, c'est où tu en es toi-même, quelle est ta motivation pour consulter.

Si tu en ressens le besoin, si tu es prête, alors c'est le moment, profites-en!

Tu te dois de prendre soin de toi. La démarche de voir un psy en fait partie. Je trouve que c'est vraiment important. Lâche-pas l'affaire! Pendre soin de soi-même, c'est bien le minimum qu'on peut s'accorder, non?

Répondre au fil Retour