Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cannabis, heroine, cocaïne, alcool

Par Bambinocame

Bonjour à tous,

Je vais vous dire j'ai 19 ans et oui c jeune, j'ai grandi dans le monde de la drogue. A 15 j'étais autonome financièrement grâce à la revente de celle ci mais j'étais aussi consommateur en premier lieu j'ai commencer par le cannabis et l'alcool tout les jours et tt le tps, jme suis vu dépérir et devenir méchant si j'avais pas mon verre et mon bedo, ce qui veux dire vie de famille impossible vous vous en doutez, j'ai finalement arrêter l'alcool en augmentant ma consommation de shit et en découvrant la douille, à la fin de mes 16 ans j'ai découvert l'héroïne et même si elle me rendait malade à chaque fois que j'en taper j'ai continuer pendant plus d'1 ans avec une heroine de bonne qualité fourni régulièrement, puis mon revendeur a arrêter j'ai du trouver une solution et je ne voulais pas aller payer mon gramme dans la rue psq plus cher et de moins bonne qualité alors j'ai commencer un traitement de buprenorphine pendant 2 mois qui m'a permis d'arrêter tt consommation de cam ç à se moment que j'ai remarquer que je n'étais plus dépendant du bedo MM si j'en consommer régulièrement je pouvais m'en passer. Arrive une blessure sentimentale qui m'a fait retomber direct dans la cam à se mm moment j'ai découvert la fume de coco j'ai kiffer bien sur et en un mois jme suis vu partir dedans et pr arrêter la meilleur solution (pr la coco) c de ne plus voir les personne avec qui vous risquer d'en consommer. Ojd 19 ans pr arrêter l'héroïne j'ai du partir à l'autre bout de la France pr me faire ouvrir les yeux et recommencer un traitement et m'y tenir jusqu'au bout. Alors oui c pas facile mais si on le veut on peut arrêter n'importe quel drogue, il faut du soutien, même si c pas facile votre famille ou des proches peuvent sûrement vous écoutez même s'il n'y connaisse rien, et il y a les centre contre l'adiction ou vous trouverez qq1 à qui parler et qui pourra vous conseiller, le seul moyen de s'en sortir pour moi ç de s'ouvrir aux autres au lieu de nous enfermer sur nous même comme nous pousse à le faire l'héroïne. Voilà mon histoire^^

Déposez votre témoignage

Retour à la liste