Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Titre PDF Imprimer EnvoiMail

Que faire?

Par Swanny01

Bonjour, Je suis la soeur d'un alcoolique. Il a 26ans et ne veux rien faire de sa vie ormis de la musique comme il en a envie. Il ne travaille donc pas et joue dans les bars le soir ou fais la manche dans la rue la journée. Il rentre automatiquement bourré, perd les clés de ces "colloc" (enfin les gens qui veulent encore bien l'héberger vu que quand il rentre à 6h du matin il manque de faire brûler les appartements en essayant de se faire à manger). Il a embouti deux voitures, ne retrouve plus son chemin.... il vient de passer 3 jours dehors parce qu'il c'est enfermé dehors et que ces colloc n'étaient pas là... on est dépassé et on ne sait plus quoi faire pour que ça s'arrange. Il est ingerable et fini par être dangereux pour lui-même et les autres... il refuse de parler de l'avenir et ce considére tres bien comme ça. Que faire ? Cordialement, Aurelie

MiseLigne 09/11/2017

Bonjour,

Votre jeune frère consomme beaucoup d’alcool et il se met en danger. Nous comprenons vos inquiétudes.

Aborder le sujet avec lui doit être compliqué, néanmoins, n’hésitez pas à le faire en évitant tout reproche ou toute morale. Souvent, parler de soi ou de ses propres inquiétudes est plus efficace que de vouloir à tout prix faire changer d’avis quelqu’un qui ne se reconnait pas en difficulté.

Il n'est malheureusement pas possible de forcer une personne à être soignée contre son gré. La démarche de soins doit être volontaire et consciente.

Si aucune discussion avec votre frère n’est possible, mais qu’il est en danger immédiat, vous avez toujours la possibilité de l’amener aux urgences générales. Dans des cas extrêmes, la psychiatrie peut prendre le relais si les médecins jugent que c’est nécessaire.

En attendant, sachez que les Centres de Soins, d’Accompagnement, de Prévention, en Addictologie (CSAPA) accueillent également l’entourage des personnes dépendantes. Vous pourrez y trouver une écoute attentive, un soutien, et des conseils sur comment aborder le sujet avec votre frère. Les entretiens sont gratuits et individuels. Vous trouverez des liens en fin de message.

Si vous souhaitez en parler plus longuement, n'hésitez pas à nous joindre, nous restons disponibles de 8h à 2h du matin au 0 980 980 930 (appel non surtaxé) ou par chat de 14h à minuit.

Bien cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


En savoir plus :

Autres liens :

RetourListe