Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

PDF Imprimer EnvoiMail

Overdose d’opiacés : l’importance d’appeler les secours

Par Drogues info service Voir les commentaires

A l’occasion de la journée internationale de prévention des overdoses, Drogues info service rappelle  l’importance d’appeler les secours en cas d’overdose. En effet, l’autorisation récente de Nasclue® (1), un spray antioverdose à base de naloxone, est une avancée importante de la prévention des overdoses d’opiacés qui a déjà permis de sauver des vies. Cependant ce traitement d’urgence ne se substitue pas à la nécessité d’appeler les secours.

La naloxone a une durée d’action limitée

L’administration de naloxone permet de contrecarrer rapidement les effets des opiacés mais son temps d’action est court. Ses effets commencent à s’estomper au bout de 20 minutes et il est toujours possible qu’un usager présente de nouveau une dépression respiratoire lorsque la naloxone cesse d’agir.

Les secours pour sécuriser la situation

Appeler les secours permet d’apporter les soins d’urgence nécessaires au patient et de le mettre ensuite sous surveillance médicale. Cette surveillance permet d’agir en cas de survenue de complications.

Appeler les secours ne fait pas courir de risque juridique parce qu’on aurait fait usage d’une drogue interdite. Les personnels de santé agissent sous le sceau du secret médical. En revanche, ne pas appeler les secours alors qu’une personne fait une overdose constitue une « non-assistance à personne en danger » qui peut faire l’objet de poursuites si l’overdose s’avère mortelle.

En France, on peut composer le 15 (SAMU) ou le 17 (pompiers) pour joindre les secours. Il est fortement recommandé d’évoquer dès l’appel la prise d’un opiacé et la survenue probable d’une overdose afin que les secours interviennent en connaissance de cause.

(1)  Le spray nasal Nasclue® dispose d’une autorisation de mise sur le marché depuis le 28 juillet 2017.

Source :

Appeler le 911 dans les situations d’intoxication par une drogue (en anglais, Centre Canadien de lutte contre les toxicomanies).

Réagir