Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin de partager ce que je vis actuellement...

Par damienb11

Bonjour,
Je suis en couple avec une personne qui boit beaucoup. Tous les soirs, elle ne peut se passer de boire 3 verres de Wisky coca... Le weekend n'en parlons même pas c'est pire, la bouteille peut partir en quelque temps.
Ce n'est pas le seul alcool consommé mais c'est celui auquel elle résiste le plus mal. Je la vois tituber chez nous de gauche à droite, ne pouvant plus articuler normalement, ne pouvant plus faire des gestes simples comme manger sans créer des catastrophes et encore pire, la voire se saouler seul qd je vais me coucher et la retrouver affalée sur le sol verre renversé, bouteille vide, cendrier cassé ou entrain d'uriner sur un de nos meubles en plein dans notre séjour !
Je suis totalement désarmé face à son agressivité verbale car aucun geste malheureux n'a été commis à mon égard...
Nous en parlons ensemble, mais il me dis que c'est comme une envie d'ivresse pour se sentir bien et qu'effectivement le lendemain, il ne sait plus ce qui s'est passé la veille...
Cette situation me fait extrêmement mal ainsi qu'à lui car elle peut nous détruire. Je lui porte beaucoup de sentiments et je ne peux et ne veux pas le laisser se détruire ainsi. Il n'a que 28 ans !
Il y a encore deux jours, et ce devant de la famille, il m'a tenu des propos plus que blessant alors qu'il avait beaucoup trop bu... Cela a faillit être un point de non retour pour moi... mais je l'aime et je ne peux pas ne pas me battre pour lui.
Dimanche dernier nous en avons discuté sérieusement. Je lui ais dit que j'étais prêt à le soutenir dans ses démarches pour arrêter de boire. Il m'en a remercier et m'a dit qu'il était prêt à se contrôler dans sa consommation d'alcool dans un premier tps mais qu'il ne se sentait pas prêt de consulter un professionnel de la santé pour aller plus loin...
Que puis-je faire de plus ? Suis-je dans une bonne démarche ? Je ne sais pas la seule chose que je sais c'est que le chemin va être long mais je ne veux pas baisser les bras. C'est pour cela que je souhaiterai avoir des contacts avec des personnes ici même pour échanger des expériences et trouver peut être un peu de soutien.

Je vous en remercie par avance...

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Tantale - 06/05/2010 à 13h17

Bonjour

Pas facile de vivre cela. Je connais. Toutes les questions que l'on se pose...Et l'impression de se buter à des murs: on ne peut pas partir et on ne peut pas aider: alors que faire? Moi c'est mon mari qui est alcoolique et les médecins me disent de vivre ma vie, de continuer les activités comme si de rien n'était. Et c'est ce que j'essaie de faire. Au moins, si je ne peux rien arranger pour mon conjoint, j'essaie de ne pas trop lui montrer que je souffre, pour ne pas qu'il se culpabilise encore plus. Toutefois, c'est très dur de croire en une rémission possible un jour, et le jour d'après de tomber sur une bouteille vide. On a l'impression que tout est à refaire et que cela ne s'arrêtera jamais. Désolée en me relisant je m'aperçois que je ne t'apporte pas beaucoup de réponse. Je crois que répondre m'engage aussi à prendre conscience de la distance qu'il faudrait pouvoir instaurer avec la personne dépendante, tout en lui disant qu'on est là , qu'on ne s'enfuit pas. Peut-être que de nous voir vivre "normalement", cela les rattachera à la vie....

Répondre au fil Retour